Et si vous n’ aviez plus peur de l’ échec?

D’ après le livre « Social » de Matt Lieberman professeur à Harvard, la peur du rejet social et la peur de la douleur physique seraient concentrés dans la même partie du cerveau.

Le ressenti de ces deux douleurs seraient équivalentes en terme d’ intensité.

De plus, l’ homme a peur de faire face à la douleur, au rejet.

Donc, comment se débarrasser de la peur de l’ échec (ou en tout cas, s’ en faire une alliée)?

reconnaissez que votre peur est bien réelle : au lieu de dire « je n’ ai pas peur », acceptez-là.  Le rejet social est de toutes les façons inévitable (cf dernier post « setting boundaries »). Acceptez-le comme tel et ressentez ce rejet comme si il était déjà en train de se produire.

la peur est un moteur qui, bien utilisé, permet de vivre une vie moins routinière. Elle développe une capacité à accomplir les choses qui sont importantes pour vous.

retirez de votre vocabulaire le mot « échec », utilisez plutôt les mots « apprentissage », « expérience ». Vos mots sont votre réalité. Commencez par faire attention à votre vocabulaire, et votre façon de penser changera.

Et vous, quelle est votre expérience sur le sujet?

Free yourself from a negative and draining work environment for more clarity and serenity

Ebook-Jobserein-en-120

Share This